Antisémitisme

Le mouvement BDS s'engage pour la liberté, la justice et l'égalité. Ancrée dans la Déclaration universelle des droits humains, le mouvement respecte les droits fondamentaux de tous et toutes, sans distinction d'appartenance ethnique, religieuse ou sexuelle.

BDS Suisse s'oppose fermement à toutes les formes de discrimination et de racisme, y compris l'islamophobie et l'antisémitisme.

Boycott et accusations d'antisémitisme

Le "boycott" comme moyen de pression sur Israël est souvent critiqué et rejeté en Europe parce qu'il est associé à l'appel des nazis à boycotter les entreprises juives.

Les appels au boycott sont des moyens répandus et bien établis de protester contre les pratiques commerciales contraires à l'éthique et illégales et d'encourager les entreprises, les institutions et les autorités politiques à modifier leurs politiques. Parmi les exemples figurent la campagne contre l'utilisation des bois tropicaux, l'exploitation du travail des enfants dans l'industrie textile et de la chaussure, les entreprises alimentaires qui violent les droits syndicaux, les entreprises chimiques qui brevetent les semences et bien plus encore.

L'appel du BDS n' a rien à voir avec la politique d'inhumanité des nazis. Les nazis étaient préoccupés par la destruction des moyens de subsistance de la population juive en Europe et, plus récemment, par leur extermination physique. Notre boycott vise à surmonter une structure politique discriminatoire et non à la remplacer par une autre forme de discrimination. Notre boycott ne demande pas l'affiliation ethnique ou religieuse des producteurs ou fournisseurs. Les stéréotypes et préjugés anti-juifs n'ont donc pas leur place dans cette campagne.

Nous appelons au boycott des produits, entreprises et institutions israéliennes, ainsi que des entreprises impliquées dans l'oppression du peuple palestinien et soutenant l'occupation israélienne et l'apartheid. Ce boycott sera maintenu tant qu'Israël maintiendra sa politique discriminatoire envers les Palestiniens, ce qui est contraire au droit international.

L'appel de la BDS est un suivi politique du mouvement contre l'apartheid en Afrique du Sud. C'est un moyen pacifique d'exercer des pressions sur les autorités politiques, les institutions et les entreprises pour faire respecter les droits légitimes de la population palestinienne, y compris les réfugiés, et mettre fin à l'occupation et à l'apartheid. Cela envoie un message au peuple israélien, à savoir que nous ne sommes pas prêts à tolérer la politique discriminatoire du gouvernement israélien

© BDS Suisse