La Nakba : 1948-2018

04.05.2018

Categories: Apartheid et colonialisme, BDS-Arguments, Réfugiés palestiniens

 

Rendez-vous le 15 mai, Jour de la Nakba, à 18h Place de la Monnaie-Bel Air à Genève !

 

Le 15 mai 2018 marque le 70ème anniversaire du jour de la « Nakba » : la catastrophe du nettoyage ethnique systématique de la majorité des peuples autochtones de Palestine par Israël. Mais en réalité la Nakba se poursuit encore aujourd’hui. La dépossession, le nettoyage éthique, la colonisation de peuplement et la politique d’apartheid continuent et s’intensifient et sont monnaie courante de la politique israélienne.

DROIT AU RETOUR RECONNU MAIS JAMAIS RÉALISÉ

Depuis plusieurs semaines maintenant, des manifestations et des marches pacifiques ont lieu à Gaza, en Cisjordanie occupée, et dans les communautés de réfugié.e.s palestinien.ne.s du monde entier. Tous soutiennent le droit fondamental des réfugiés palestiniens à retourner dans leurs maisons et sur leurs terres, ainsi que la fin de la politique israélienne de nettoyage ethnique. Ce droit a été reconnu par les Nations Unies. Il faut se rappeler que les réfugié.e.s palestinien.ne.s, y compris les personnes déplacées à l’intérieur du pays, constituent plus de deux tiers du peuple palestinien.

LE DROIT AU RETOUR, AU CENTRE DE CES MOBILISATIONS

Le retour de centaines de milliers, voire des millions de Palestinien.ne.s sur leurs terres et dans leurs maisons signifierait un changement démographique radical en Israël. L’état israélien qui s’auto proclame “juif et démocratique” serait alors obligé:

  • soit de changer sa loi fondamentale qui garantit la suprématie de la population juive ;
  • soit d’exercer de manière plus visible sa politique d’apartheid, ce qui ne serait guère acceptable pour la communauté internationale.

Ainsi, Israël doit lutter à tout prix contre ce droit au retour en envoyant un message clair. L’armée israélienne a ouvert le feu sur des manifestants pacifiques avec des balles réelles, des balles en caoutchouc et du gaz lacrymogène. Les soldats ont délibérément abattu des civils et sciemment blessés des jeunes pour les mutiler. Jusqu’à aujourd’hui au moins 30 civils ont été assassinés et plus de 2'000 blessés. Ce massacre a été prémédité et annoncé par le gouvernement et l’armée israélienne. En essayant de justifier ces attaques odieuses, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a déclaré qu’il n’y avait pas « d’innocents » à Gaza.

L’APARTHEID EN ISRAËL

Le refus du droit au retour, le déplacement continu des Palestinien.ne.s, le nettoyage ethnique, que ce soit les Palestinien.ne.s, les Bédouin.ne.es ou les réfugié.e.s africain.e.s font partie de la politique israélienne d’apartheid qui permet de garantir et de maintenir la majorité démographique juive de la population en Israël/Palestine. On refuse donc le droit au retour à la majorité des Palestinien.n.es. Et on crée pour celles et ceux qui restent des « bantoustans » dans les Territoires Occupés. En forçant le statut minoritaire des Palestinien.ne.s, l’Etat d’Israël s'assure que la suprématie de la population juive ne puisse pas être contestée.

L’APARTHEID EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ - NE SOYONS PAS COMPLICES

Le mouvement BDS qui regroupe la plus large coalition d’organisations et d’associations palestiniennes réitère son appel aux personnes de conscience du monde entier à soutenir et à s’investir dans des campagnes de boycott, désinvestissement et sanctions pour que l’Etat d’Israël se soumette au droit international et reconnaisse les droits légitimes et reconnus du peuple palestinien :

  • en faisant pression sur le gouvernement et les compagnies privées pour mettre fin à toute coopération et tout commerce avec l’armée israélienne et les entreprises israéliennes de l’industrie sécuritaire.
  • en rejoignant les campagnes d’embargo militaire visant les compagnies militaires israéliennes et les autres compagnies, ELBIT SYSTEMS, G4S, Hewlett Packard, impliquées dans les secteurs israéliens de l’armée et de la sécurité.
  • en rejoignant ou organisant des campagnes de boycott et de désinvestissement pour mettre fin à toutes transactions avec les banques israéliennes et pour faire pression sur les banques, les fonds d’investissement internationaux, et les compagnies d’assurance comme HSBC et AXA, afin qu’ils mettent fin à leur complicité dans les violations des droits humains par Israël.

Boycottez les produits du Hewlett Packard Group (HP), qui fournit des technologies clés pour le système de contrôle israélien et le siège de la bande de Gaza. Participez à la campagne contre HP.

Protestez contre le géant de l’assurance AXA, qui investit à grande échelle dans les producteurs d’armes israéliens.
Signez la pétition ici.

Demandez à votre banque et à votre fonds de pension de retirer les investissements dans les entreprises d’armement et les banques israéliennes, et de mettre ainsi fin à leur complicité dans les violations des droits humains en Israël.

 

BDS Genève, bdsgeneve@gmail.com
26 avril 2018

 

Télécharger le flyer au format PDF ici

Retour

© BDS Suisse