Not Israel’s toy! Appel à protester contre le pinkwashing à la Pride de Zurich

09.06.2018

Categories: Autres campagnes, Boycott culturel

Le 14 mai dernier, alors que l’État d’Israël massacrait plus de 50 Palestinien·ne·s – manifestant pour leur droit de vivre dans la liberté et la dignité – la Pride de Zurich annonçait en grande pompe l’invitation de Netta Barzilai, la représentante d’Israël à l’Eurovision 2018.

Nous protestons contre l’invitation de Netta en tant qu'ambassadrice de l'État d'Israël, car quand elle déclare « La prochaine fois à Jérusalem » en recevant son trophée, elle affirme son allégeance à la politique expansionniste d’Israël et fait le bonheur du gouvernement nationaliste et sioniste de Netanyahu qui l’utilise dans sa propagande. Tout en célébrant une artiste féministe blanche, le régime israélien nie les droits les plus fondamentaux des Palestinien·ne·s LGBTIQ* et les soumets à une occupation à un régime d’apartheid.

Nous ne tolérons pas la présence de l’ambassadrice d’un État assassin pour représenter notre Pride !

Avec notre bloc à la Pride Zurich, on veut montrer que les personnes LGBTIQ* ne veulent pas de l'appropriation des luttes féministes et LGBTIQ* pour la propagande foireuse d'un État raciste et colonialiste. Rejoignez le Pinkwashing Bloc !

Toutes et tous à la manif de la Pride de Zurich :

Rendez-vous samedi 16 juin à 13h00 sur l’Helvetiaplatz près de la grande horloge.

Habillez-vous et peignez-vous en rose et noir !
On se charge des pancartes avec des slogans bien ficelés !

 

Conférence et discussion :

Pinkwashing and the Palestinian struggle for justice and freedom

Vendredi 15 juin - 18h30 - karl der grosse, Kirchgasse 14, 8001 Zürich, Erkerzimmer

Promouvoir des artistes féministes ou LGBTIQ* fait partie de la stratégie de marketing de l’État d’Israël, directement financée par le ministère des Affaires étrangères pour redorer le blason d’Israël : le Pinkwashing. Le fait de se présenter comme un paradis libéral pour les personnes LGBTIQ* a pour but de détourner l'attention des violations des droits humains ainsi que du droit international, comme les récentes attaques d’Israël contre les manifestant·e·s dans la bande de Gaza. Cette stratégie est cynique, surtout aux vues de la répression subie par les Palestinien·ne·s LGBTIQ* sous occupation israélienne.

Avec une membre de l'organisation palestinienne queer-lesbienne Aswat qui fait état de la lutte des Palestinien·ne·s LGBTIQ* en Israël/Palestine.

Avec une militante* de Berlin contre le Pinkwashing, un groupe qui lutte contre le Pinkwashing israélien en Europe.

Conférences en anglais, suivies d’une collecte

 

Vive la solidarité entre les luttes contre le patriarcat et le colonialisme !

 

Retour

© BDS Suisse