Par des investissements directs, des fonds et des portefeuilles, les investisseurs participent directement à des activités économiques en Israël violant le droit international. Le terme désinvestissement signifie que des entreprises, des églises, des banques, des caisses de pension et d’autres investisseurs retirent leurs fonds des institutions et entreprises qui soutiennent la politique israélienne de l’occupation, de la colonisation et de l’apartheid ; qu’il s’agisse d’organisations israéliennes comme le Jewish National Fund, Sodastream, des banques, des groupes d’armement comme Elbit et IAI ou d’entreprises comme Agrexco, Teva ou Mehadrin, pour ne citer que quelques-unes, mais aussi de banques et d’institutions internationales actives en Israël ou dans les territoires occupés. Jusqu’à présent, des campagnes internationales ont avant tout visé des entreprises comme Caterpillar, Veolia, Hewlett Packard (HP), G4S et bien d’autres. Dans son rapport au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (2013), l’envoyé spécial Richard Falk a fait état des entreprises qui profitent directement de l’occupation israélienne et sont donc susceptibles d’être boycottées.

En Suisse aussi, nous pouvons demander aux entreprises, institutions et caisses de pension de respecter leurs engagements éthiques et de cesser leur collaboration avec des partenaires qui violent les droits humains. En commençant par exemple par rechercher où les entreprises ont investi leur fonds. En particulier les grandes banques telles qu’UBS et Credit Suisse, de même que des groupes tels que Novartis et autres sont présents en Israël et/ou dans les territoires occupés. La publication „Wirtschaftsbeziehungen Schweiz–Israel“ (« Relations commerciales entre la Suisse et Israël ») – mise à jour : mars 2015 – présente une liste incomplète de ces coopérations économiques, à vérifier pour chaque cas concret. 

Articles

  • Pétition : AXA doit cesser de faire du profit sur la colonisation de la Palestine

    03.05.2018

    Assurer des vies partout dans le monde tout en écrasant celles de femmes et enfants sans défense : tel est l’insoutenable paradoxe d’AXA.

    Signez la pétition

    ... lire la suite
  • Boycott "sélectif" des produits israéliens?

    23.11.2017

    Le site mondoweiss.net a récemment publié un article intéressant rapportant que Ron Brummer, directeur des opérations pour le ministère israélien des affaires stratégiques – donc un des personnages haut placés dont la tâche est de combattre BDS - admet qu'un "boycott sélectif" ne tient pas la route.

    ... lire la suite
  • Avertissement aux compagnies qui opèrent dans les colonies israéliennes

    03.10.2017

    L'ONU prend une première mesure concrète pour qu'Israël soit tenu responsable pour ses violations des droits fondamentaux des Palestiniens en envoyant une lettre d'avertissement à 150 sociétés qui font des affaires dans les colonies illégales israéliennes.

    ... lire la suite
  • Appel pour la suspension de l’Accord d’association U.E./Israël

    28.11.2016

    En France les collectifs pour une Paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, et « Trop, c’est trop ! », ainsi que la Plateforme des ONG pour la Palestine, représentant plusieurs dizaines d’organisations de solidarité avec la Palestine, viennent de lancer une campagne demandant à l’Union européenne de suspendre l’Accord d’association qui la lie à Israël.

    ... lire la suite
  • Pétition : Boycottez HP !

    09.11.2016

    Nous en appelons aux entreprises du groupe Hewlett-Packard - y compris HP Inc., Hewlett Packard Enterprise et toutes les entreprises qui lui sont liées, à ne plus participer à la brutale oppression des PalestinienNes et d'autres communautés et groupes de population où que ce soit dans le monde.

    Signez la pétition!

    ... lire la suite
  • Le boycott de Hewlett-Packard s'amplifie

    06.11.2016

    Déjà dénoncé à de nombreuses occasions pour son implication dans le contrôle et la répression des Palestiniens, HP est en train de devenir la cible d’une campagne mondiale de boycott et de désinvestissement. Plusieurs pays annoncent même une semaine internationale d’action et d’information sur la participation d’HP à l’occupation et à la colonisation israélienne du 25 novembre au 3 décembre prochain.

    ... lire la suite
© BDS Suisse