La campagne palestinienne pour un boycott académique et culturel (PACBI) invite les personnes actives culturellement et les institutions culturelles du monde entier à ne pas collaborer avec les institutions israéliennes du domaine de la culture, et à refuser toute participation à des événements organisés dans ce pays. La scène culturelle israélienne fait partie du dispositif idéologique et institutionnel déniant aux Palestiniennes et Palestiniens leurs droits fondamentaux. Depuis quelques années, Israël mise systématiquement sur les productions culturelles pour occulter sa politique agressive à l’égard des Palestiniennes et Palestiniens, et se donner une image trompeuse de pays tolérant.

Le boycott culturel s’inspire des expériences du mouvement anti-apartheid sud-africain. Cependant, contrairement à la stratégie de l’époque, PACBI rejette le boycott d’actrices et d’acteurs culturels individuels sur la base de leur appartenance à un groupe ethnique, religieux ou national, et désapprouve toute forme de censure, en insistant sur le droit à la liberté d’opinion. La campagne se concentre donc clairement sur un boycott institutionnel.

En Suisse, à l’occasion du Festival Culturescapes Israël en 2011 et du Festival du Film de Locarno, avec sa Carte Blanche dédiée à Israël en 2015, un grand nombre de personnes actives dans le domaine culturel et intellectuel se sont ralliées au boycott. Des prises de position similaires se sont exprimées en protestation contre les agressions militaires répétées envers la Bande de Gaza et le Liban.

 

Articles

  • L'ambassade d'Israël boycotte le film "Foxtrot"

    13.02.2018

    Le ministre des Affaires étrangères israélien a annoncé que l'ambassadrice d'Israël en France serait absente de la soirée d'ouverture du festival du cinéma israélien qui se tiendra à Paris du 13 au 20 mars. En cause: la diffusion du film Foxtrot qui met en scène une bavure de l'armée israélienne

    ... lire la suite
  • L'"affaire" Nick Cave

    30.11.2017

    Le rockeur australien Nick Cave a accusé BDS de vouloir réduire au silence les musiciens en leur demandant de boycotter Israël; les autorités israéliennes jubilent, mais la déclaration de Cave a suscité une foule de réactions de personnalités du monde culturel qui réaffirment la légitimité et la nécessité du boycott culturel.

    ... lire la suite
  • "Ambassadrice de la culture israélienne" Batsheva à Genève

    09.11.2017

    Le collectif BDS Genève a appris que la compagnie de danse israélienne Batsheva présenterait son spectacle Last Work dans cette ville en décembre prochain. Batsheva a été reconnue comme:  « la mieux connue des ambassadrices mondiales de la culture israélienne ».

    Lettre ouverte de BDS-Genève

    ... lire la suite
  • Batsheva à Genève

    20.10.2017

    Le collectif BDS Genève a appris que la compagnie de danse israélienne Batsheva présenterait son spectacle Last Work dans cette ville en décembre prochain. Batsheva a été reconnue comme:  « la mieux connue des ambassadrices mondiales de la culture israélienne ».

    Lettre ouverte de BDS-Genève

    ... lire la suite
  • Vague de boycotts contre le festival israélien de films LGBT

    01.07.2017

    Une vague de boycotts a frappé le festival israélien de films LGBT: des artistes internationaux répondent à l'appel au boycott culturel demandé par les Palestiniens. Des artistes refusent que leur art couvre les violations graves par Israël des droits humains.

    ... lire la suite
  • Radiohead interpellé par la campagne BDS

    27.04.2017

    Le mouvement BDS a publié un appel adressée à Radiohead en lui demandant de renoncer à participer au concert programmé à Tel-Aviv le 19 juillet prochain. Il est signé par des artistes et activistes de haut rang tels Roger Waters, Thurston Moore, les cinéastes Ken Loach et Mike Leigh, l’actrice Julie Christie et l’archevêque sud-africain Desmond Tutu.

    ... lire la suite
© BDS Suisse