Alors que la communauté internationale condamne régulièrement les violations des droits humains et du droit international perpétrées par Israël, il n’y a jusqu’à ce jour pas eu de sanctions contre ce pays – contrairement à ce qui s’est passé pour beaucoup d’autres nations. La communauté internationale se rend ainsi complice de l’oppression et de la privation de droits subies par les Palestinien·ne·s et soutient de ce fait l’impunité d’Israël. C’est pour cette raison que le mouvement BDS palestinien demande aux gouvernements et aux organisations internationales telles que l’ONU ou la communauté internationale ainsi qu’à l’UE de mettre en œuvre des sanctions efficaces afin d’exiger d’Israël qu’il respecte le droit international. Des sanctions peuvent être imposées dans le domaine des relations commerciales, dans celui des investissements, de la collaboration militaire (embargo) et dans les relations diplomatiques. La où les sanctions vont de pair avec une large mobilisation de la société civile, elles peuvent soutenir la lutte d’un peuple contre l’oppression et contribuer à la fin de l’impunité.

La Suisse est fière de sa diplomatie discrète envers Israël, mais jusqu’à ce jour celle-ci n’a pas obtenu d’effets concrets et ne contribue pas à mettre un terme à la détérioration dramatique des conditions de vie des Palestinien·ne·s. C’est pourquoi nous devons exiger du gouvernement des mesures efficaces contre Israël et obtenir qu’il poursuive pénalement des criminels de guerre présumés, au lieu de les recevoir officiellement à Berne.

Articles

  • Réaction de la Suisse à la violence contre la population civile à Gaza

    09.05.2018

    Plus de 50 Palestiniens ont été tués à Gaza et plus de 5 000 personnes ont été blessées depuis le 30 april. Nous voudrions rappeler l'engagement des parties aux Conventions de Genève de protéger la population civile sur le terrain. En tant qu'Etat dépositaire des Conventions de Genève, la Suisse a une responsabilité particulière.

    Lettre au Conseil fédéral

    ... lire la suite
  • Invitation à Lugano de Tzipi Livni le 28 mai

    27.05.2017

    L'Association Suisse-Israël a invité Tzipi Livni comme oratrice lors de la "Israel Day" qui aura lieu le 28 mai à Lugano. BDS-Suisse dénonce cette participation d'une politicienne israélienne qui était parmi les responsables de l'opération militaire "Plomb Durci" contre Gaza en 2008/2009.

    ... lire la suite
  • Lugano, 28 mai, manifestation contre la tenue de l'"israel Day"

    25.05.2017

    Cette année, l'invitée de l'Israel Day" est Tzipi Livni, ex-ministre du gouvernement israélien au pouvoir pendant l'«Opération Plomb Durci» dans la bande de Gaza, qui a eu lieu du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009, et qui a provoqué plus de 1400 morts et 5000 blessés dans la population palestinienne...

    ... lire la suite
  • LAW TRAIN, un partenariat avec la police israélienne est indéfendable

    16.03.2017

    Le Law Train est un projet de collaboration entre une université et la police belges d’une part et l’université de Bar Ilan et la police israélienne d’autre part, projet qui a suscité une opposition bien argumentée.

    ... lire la suite
  • 1917, 1947, 1967, 2017: Justice pour la Palestine!

    09.02.2017

    Plus de 250 organisations européennes ont publié un communiqué – « 1917, 1947, 1967, 2017 : Justice pour la Palestine ! Mettons un terme à la complicité européenne » – marquant 100 ans d’injustice permanente à l’encontre du peuple palestinien.

    ... lire la suite
  • Appel pour la suspension de l’Accord d’association U.E./Israël

    28.11.2016

    En France les collectifs pour une Paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, et « Trop, c’est trop ! », ainsi que la Plateforme des ONG pour la Palestine, représentant plusieurs dizaines d’organisations de solidarité avec la Palestine, viennent de lancer une campagne demandant à l’Union européenne de suspendre l’Accord d’association qui la lie à Israël.

    ... lire la suite
© BDS Suisse