BDS Suisse proteste contre la visite officielle en Suisse de membres du gouvernement israélien qui appellent à la violence à l’égard de défenseurs des droits humains

02.09.2019

Categories: Sanctions

Berne, le 2 septembre 2019

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, sera reçu ce 2 septembre par le conseiller fédéral Ignazio Cassis. Le 28 mars 2016, alors qu’il était président du ministère du Renseignement, Katz a publiquement appelé à « l'élimination civile ciblée » des principaux militant-e-s du mouvement de BDS. La branche suisse du mouvement mondial BDS proteste contre cette visite de Katz en Suisse et demande au Conseil fédéral d'imposer avec effet immédiat des sanctions contre les membres du gouvernement israélien qui appellent à la violence contre les défenseurs des droits humains.

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis recevra aujourd'hui à Berne le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz. Même au sein du gouvernement israélien d'extrême droite, il se distingue par sa position farouche en faveur de l'annexion des territoires palestiniens et arabes occupés et du nettoyage ethnique. En juillet 2017, il a proposé d'expulser 100 000 résidents palestiniens de Jérusalem pour assurer une majorité juive dans la ville. La destruction de maisons palestiniennes à Jérusalem cet été, condamnée par des gouvernements partout dans le monde, peut être interprétée comme une tentative de concrétiser ces projets de Katz.

Le 28 mars 2016, à Jérusalem, lors d'une conférence contre le mouvement mondial pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions (BDS), mouvement qui s’engage pour la réalisation des droits des Palestiniens, Katz, a appelé à « l'élimination civile ciblée » des principaux militant-e-s du BDS. Amnesty International a vivement critiqué cet appel à la violence contre des défenseurs des droits humains. En Israël, des membres d'organisations de défense des droits humains font l'objet de menaces de mort et d'agressions répétées. Dans ce contexte, les appels à la violence des membres du gouvernement sont particulièrement alarmants.

BDS Suisse proteste vivement contre la visite officielle de Katz en Suisse. Le Conseil fédéral est tenu de protéger les défenseurs des droits humains. En accueillant un membre du gouvernement israélien qui appelle à la violence contre les militant-e-s du mouvement BDS, le conseiller fédéral Cassis récuse les lignes directrices pour la protection des défenseurs des droits humains publiées par son propre département. Les menaces et la violence contre les défenseurs des droits humains ne doivent pas rester sans conséquences. Nous demandons donc au Conseil fédéral de prendre immédiatement des sanctions contre Israël Katz.

 

Retour

© BDS Suisse