Roger Waters refuse de jouer à Tel Aviv

21.04.2006

Categories: Boycott culturel

Ramallah – Réitérant son opposition à l’occupation israélienne, et exprimant son soutien au peuple palestinien dans sa« lutte pour la liberté », la star de rock internationale Roger Waters a annoncé l’annulation de son concert prévu de longue date à Tel Aviv. Ce concert est en fait déplacé en raison de la polémique créée à un moment où Israël renforce son régime de  répression et d’apartheid en vue de déposséder encore plus, d’enfermer dans des ghettos, et finalement d’expulser tous les Palestiniens de leur patrie - ce qui se nomme l’épuration ethnique.

 

L’ancien membre des Pink Floyd et l’auteur de la fameuse chanson « Another Brick in the Wall » a annulé son concert de Tel Aviv, répondant ainsi à l’appel de nombreux artistes et organisations culturelles palestiniens, de même que de ses supporters à travers le monde qui craignaient qu’un tel concert, en particulier d’un artiste aussi respecté que Waters, aurait donné la justification au Mur de la Honte israélien, qui a été jugé illégal par la Court Internationale de Justice à La Haye en juillet 2004.

Soutenant la lettre à Waters, un groupe de refuzniks israéliens (les objecteurs de conscience à l’armée d’occupation) a également demandé à Waters soit d’annuler le concert de Tel Aviv, soit de le dédier explicitement à la lutte contre l’occupation militaire israélienne.

Waters a été inébranlable dans sa condamnation du Mur israélien, qu’il condamne pour augmenter la pauvreté et la dégradation de vie des Palestiniens dans les Territoires Occupés. Dans son communiqué de presse, informant de ce changement de programme, Waters a écrit : « La souffrance endurée par les Palestiniens durant ces 40 ans d’occupation est tout simplement inimaginable pour nous vivant en Occident. Je leur apporte tout mon soutien dans leur lutte de libération. Le concert a été déplacé à Neve Shalom/Wahat al Salam, en un geste de solidarité avec toutes ces voix de la raison, aussi bien du côté palestinien qu’israélien, qui recherchent un moyen non-violent pour arriver à une paix juste ».

En annulant le concert de Tel Aviv, Roger Waters a ainsi réaffirmé son engagement en faveur de la liberté, de l’égalité et de la paix basée sur la justice. De fait, l’engagement moral de Waters montre non seulement qu’il est réel, mais dirigé dans la bonne direction également.

Réagissant à la nouvelle, la société civile palestinienne a chaleureusement remercié Roger Waters pour son courage et sa contribution très remarquée en vue de la destruction de tous les murs d’oppression et d’assujettissement, y compris le Mur de la Honte israélien.

 

Retour

© BDS Suisse